~~~ COMMENTAIRES: ~~~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~~~Cher Monsieur , J’AI RECU VOTRE LIVRE “MACHIAVEL, LE PRINCE ET LE CHEF D’EQUIPE” et je vous en suis reconnaissant. Je me suis particulièrement intéressé aux descriptions qui concernent votre expérience dans nos fabriques de production de Grenoble et de St Egrève, et je tiens à vous en remercier. Votre description est authentique et très originale et, donc, en cela, très intéressante. Je tiens à vous informer que votre livre fera désormais partie de la bibliothèque officielle de notre Musée à Grenoble. Alain RAYMOND – GRENOBLE – France 2014.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire votre ouvrage « Machiavel, le Prince et le Chef d’Équipe » et je ne peux que vous complimenter sur votre érudition, votre simplicité de style et surtout suer le témoignage que vous apportez sur les principes mêmes que vous avez mis en œuvre pour gérer votre vie.

La Société A. Raymond ne peut que s’enorgueillir de vous avoir eu, pendant tant d’années, comme un collaborateur fidèle, dévoué, compètent et menant en bien toutes les missions qui vous ont été confiées. Je retiens surtout les leçons d’humilité et d’un grand sens de l’humain dont vous avez toujours fait preuve dans la direction de vos équipes et je suis certain que tous ceux qui vous ont côtoyés gardent un excellent souvenir de vos qualités.

Je vous renouvelle toutes mes félicitations pour avoir construit une si belle vie d’homme grâce à la « douceur » de votre caractère et à la profondeur de vos convictions. Je trouverai certainement un nouveaux plaisir à lire vos autres ouvrages et j’espère que vous profitez pleinement de votre retraite, si bien méritée pour persévérer dans vos talents d’écrivain. PASCAL DESTREMAU : co-PDG de A. RAYMOND GRENOBLE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~~~ LE LIVRE QUI VA révolutionner la pensée sur Machiavel et le Machiavélisme dans le monde des sujets des princes. Voici le livre écrit pour le machiavélisme pratique des faibles et non pour les princes. Essai de philosophie politique moderne, il se lit comme un roman. – AROUET - FRANCE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~~~ À PROPOS DE TES LIVRES, je me dois de te donner mes compliments pour la clarté de ton style littéraire. C’est comme voyager dans une voiture, conduite par un chauffeur. Il n’existe pas la lourdeur et la fatigue, mais c’est comme si l’auteur se trouvât à côté de moi à lire pour moi et dans le même temps m’expliquat le contenu. C’est la premier fois, dans ma vie de lecteur que je sens une telle sensation lors de la lecture d’un livre. Tes livres nous transfèrent dans une vallée couverte de brouillard, où leur lecture dégage, en marchant, cet épais brouillard qui nous cachait l’existence de vertes vallées et de montagnes enneigées. Le Monde a besoin d’écrivains comme toi. Aujourd’hui, dans ton livre, je trouve des réponses. - Pietro VERGA – Sciacca – Italie.

 

 

 

 

 

 

 

~~~ TA VIE EST TRÈS touchante. Tu peux être fier de ce que tu as réalisé. Les personnes qui connaissent ta vie restent en admiration. Tu as réalisé des miracles. - Eugène Wissmann – SUISSE.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~~~UN ÉCLAIRAGE LUCIDE SUR L'ART DE GOUVERNER. DANS UN STYLE direct et didactique, l'auteur aborde avec objectivité les méthodes politiques utilisées par les dirigeants qui ont su gouverner efficacement leur pays. Au sein de cet ouvrage à la fois historique, sociologique, psychologique et autobiographique, l'auteur s'appuie sur son expérience personnelle pour montrer comment il a mis en pratique ces méthodes avec succès. - Christian Guérin : ALTKIRCH – France. 15/08/2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~~~ CES TEMPS-CI, je suis arrivée à la moitié de la lecture de ton livre sur Machiavel et le Machiavélisme, et je dois dire qu’il me plait beaucoup. Je me plonge dans certaines situations décrites par toi et je la pense exactement comme toi. Vraient beau ! Je prends aussi note des choses qui m’ont le plus impressionnées. C’est un vrai petit bijou. Ce livre se lît avec passion et plaisir en raison aussi qu’il est plein d’humour. Ce matin, je l’ai amené avec moi sur la plage et ceci est pour moi exceptionnel. - Annie-France Innocenti – NICE: Juillet 2015.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~~~ JE VOULAIS TE DIRE que je viens de terminer la lecture de ton livre sur Machiavel. Mon opinion est qu’il est un livre extraordinaire et il m’a beaucoup plu même si mon type de lecture est forte différent, la narrative et les romans plutôt que les essais. Ce livre est toutefois spécial. Il démontre de ton coté une très profonde culture à 360 degrés, soit sur le plan historique, que littéraire et politique. Il est donc une source d’enseignements qui provoquent chez les lecteurs un profonde enrichissement culturel. Voilà ! Crois moi, ma ceci tu le sais déjà, ton livre est un œuvre splendide. Annie-France Innocenti - BRESCIA – Août 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~~~ UN LIVRE apporte toujours quelque chose, et celui de l’ami Giovanni Galleggianti, MACHIAVELLI , IL PRINCIPE E IL CAPOSQUADRA, laisse non seulement dans l’esprit son histoire qui l’accompagne depuis son enfance et jusqu’à la maturité et plus loin encore, mais il fait revivre par certains aspects la sienne propre. Spécialement pour ceux qui, comme moi-même, ont vécu cette période de pauvreté et de sous-développement dans lequel se trouvait la Sicile des années cinquante. Le livre, soudain, révèle la misère économique et culturelle dans laquelle se trouvait le Mezzogiorno italien dix ans après la fin de la guerre. Ici on observe la capacité de l’ami Giovanni, pas seulement dans sa description, courageusement, dans ses aspects sociaux, mais en mettant en premier plan aussi celle personnelle. Je revois dans ce style d’écriture la méthode d’écrire des Siciliens Giovanni Verga avec son Vérisme e Luigi Pirandello avec son Réalisme. Il remue les souvenirs de sa première enfance, les faits et les méfaits avec une précision millimétrique, comme s’ils fussent de hier et non d’il y a cinquante ou soixante ans. L’histoire continue tout le long du parcours de sa vie et révèle faits qui personne n’aurait imaginés. J’ai vu, au travers de son raconte, la Rome des années 70 (période de son service militaire) pleine de voyous et d’escrocs capables de toutes les méchancetés. À noter aussi les applications machiavéliques qu’il mette en pratique tout le long de sa vie, juste pour se protéger des nombreux attaques reçus durant sa vie et qui lui ont permis de parer à toutes les difficultés. Une partie de l’histoire que je retiens, décrite de manière excellente, est celle du monde du cinéma des années 60 et 70, celle faite de actrices et d’acteurs, o pseudo tels, que seulement Fellini réussissait à lui donner un’ âme . Enfin, voilà une très jolie histoire lue jusqu’à la page 363, je crois, sur plus de 550 pages que je lirai le plus tôt possible pour comprendre ce qui me réserve encore cette pharaonique création de l’ami Giovanni. CARMELO PANEPINTO – PRATO........

 

~~~J’AI TERMINÉ DE le lire. Il m’a à tel point possédé que lorsque je l’ai terminé, je cherchais encore d’autres pages à lire car j’étais en manque. Bravo ! Tu le merite ! Parce que tu as une mémoire pharaonique et des approches littéraires que peu de gens ont dans ton style d’écriture. CARMELO PANEPINTO – PRATO.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~~~ VOUS AVEZ VRAIMENT un grand savoir. Vous réussissez à transmettre aux lecteurs la sensation de vivre les moments décrits dans vos livres. C’est au-moins ce que j’ai éprouvé. Je vous souhaite avec tout mon cœur que un jour d’autres personnes reconnaissent vos grandes qualités d’écrivain. Dans votre livre il y a du Céline et du Cavanna. J’espère que vous continuiez votre passion littéraire de façon à nous donner encore des nouvelles sensations. Merci pour votre générosité d’âme et pour votre professionnalisme.

DOROTEA DIAFERIA GIORDANO - GRENOBLE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~~~ J’ai lu une soixantaine de pages de ton gros volume de 600 pages. Dès les premières pages tu m’a transporté dans ta phénoménale famille élargie, m’emprisonnant en elle et en y m’obligeant à lire et a vivre son existence faite de richesses et de misère. Maintenant, alors que je m’enfonce toujours plus dans ta monumentale œuvre biographique, j’en reste baba. Je trouve le texte très clair et je juge ta façon d’écrire exceptionnelle par son originalité, par son trait expressif qui, s’ils n’avaient pas respectées les règles et les formes académiques de l’italien écrit, n’auraient jamais eu la même force et la même capacité passionnante qui me conduit à le définir, déjà maintenant, avant encore de le terminer totalement, un vrais chef d’œuvre. Crois-moi ! Ton stile? Un stile. Bravo! Sur les principes philosophiques du machiavélisme appliqué je fatigue un peu à te suivre. Tu affrontes les obstacles en les contournant avec des démonstrations et des exemples éclairants et dans le même temps bizarres et singulières, ceux par exemple qui parlent des instincts bestiales les plus significatifs. Ta distinction entre machiavéliques et machiavéliens et, encore plus, celle manichéenne, non du bien et du mal, ma de la force et de la faiblesse, sont une vraie gourmandise. J’accepte, philosophiquement et politiquement, peu ou rien de ce que tu écris et comme tu l’écris (car comme tu sais je suis un farouche puriste de la langue italienne), mais tu es en trains de me posséder avec ta fascination littéraire, Giovanni. Ton travail intellectuel est de tres haut niveau. MIMMO BITONTO – CALABRIA – Italie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~~~ Bonjour Giovanni, tu as fait de la lecture un instrument du savoir qui est le socle de l'indépendance intellectuelle et de la capacité à donner à l'individu sa liberté de pensée. Je sais d'où tu viens et les conditions de vie que tu as affrontées, c'est ton honneur d'avoir mené ce combat seul face à une société qui ne donnait, alors, pas beaucoup de complaisance à nos concitoyens. Bravo et continue ce combat de l'intelligence. Amitiés. Philippe - GRENOBLE - FRANCE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~~~ Bravo, félicitations.👏👍Giovanni J'ai fait du vélo à tes côtés pendant des années, ne sachant pas tout ça. Comme quoi, on pense connaître la personne, je la découvre sous une autre facette. Quelle pugnacité, motivation et humilité, des qualités propres à notre sport le vélo, que nous avons en commun. Chapeau bas🌺Marie-Christine - GRENOBLE FRANCE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est un superbe ouvrage de 511 pages qui m'a été offert. L'auteur a une belle plume. Son histoire est intéressante pour tous ceux aimant connaitre la gestion machiavélique de l'humain et la philosophie intéressante de l'auteur. Giovanni Gallegianti sait apporter un éclairage précis accompagné de sa dose d'humour. L’auteur Giovanni Gallegianti a su relever les défis de la vie avec talent et son ouvrage en est une belle preuve... LINDA LEININGER

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube